Où suis je ?

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-LogoWikitude-Logo
 

chargement de la carte - veuillez patienter...

  44.837789, -0.579180
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Alaska Wildlife Conservation Center – AWCC

 

C’est le seul centre de soin de la faune sauvage terrestre d’.

 

Il en existe un second consacré à la faune marine, que je vais visiter les jours prochains. L’AWCC est une association à but non lucratif qui se consacre à la conservation de la faune sauvage Alaskaine, à la sensibilisation du public et à l’éducation dans les écoles. Leur rôle entre autre est de récupérer les animaux blessés et / ou orphelins, de les soigner et de les réintroduire dans leur milieu naturel. Si cela n’est pas possible, ils restent au centre dans des enclos / cages.

Je les ai contactés depuis décembre 2011, plusieurs fois et par divers moyens, mais je n’ai jamais eu de réponse. Je souhaitais simplement les rencontrer, connaitre leur fonctionnement, leurs difficultés et leur consacrer un article suite à ma visite. Je savais qu’ils accueillaient des volontaires mais uniquement dans le cadre d’études supérieures. Donc aucun espoir d’être une éco-volontaire de passage, mais tout du moins, j’avais espéré pouvoir rencontré l’équipe.

Pas de réponse ? Tant pis, je m’y suis rendue quand même, et 2 fois pour la peine. Une première fois en tant que touriste lambda (le centre est accessible au public et l’entrée est de 10$),  et le lendemain afin de rencontrer directement les responsables de la structure.

Première impression : si l’endroit est agréable pour une promenade en famille, en revanche, je me suis posée beaucoup de questions. Tout d’abord : où est la clinique ? Où sont accueillis les animaux blessés ? Peut être n’est-elle tout simplement pas à la vue du public. D’accord, mais si un particulier amène un animal, il n’y a tout de même aucune indication. Suspect.

 

Ensuite, les cages de certains animaux sont vraiment trop petites : deux Lynx dans une jolie cage, mais avec l’impossibilité de courir. Tout au mieux quelques troncs d’arbres pour grimper. Une pancarte explique qu’ils ont été trouvés orphelins et qu’ils ne pourront jamais être réintroduits dans la nature. Dommage…

Les Elans et Caribous, ainsi que Bisons et Musk Oxen semblent avoir de l’espace, mais en considérant leurs exigences en milieu naturel, je ne suis pas apte à juger si cela est suffisant ou non.

Plus loin, un Porc-épic dans un enclos de 10m2 qui fait les cent pas le long du grillage, je fais la grimace 👿

Enfin, tout au bout, bien évidemment de manière stratégique, se situent les ours bruns. Joueurs et curieux, ils s’approchent tout près de la clôture. Sur le site internet est expliqué la raison de la présence de certains animaux. Et pour les autres ?

Les gens sont bien sûr ravis, personnellement je prend un air septique et fais ma moue habituelle😕

Le lendemain, je prends les devants malgré mon anglais niveau 6ème, et décide d’aller à la rencontre des employés du centre. Ils m’expliquent que certaines espèces sont présentes uniquement dans le cadre de programmes de conservation (espèces menacées) comme par exemple les Bisons, qui se raréfient très rapidement.

Une responsable prends le relais me détaillant la procédure : toute intervention est encadrée par « l’Alaska Department of Fish and Game » qui consent à livrer les animaux blesses au centre. Puis, au cas par cas, certains sont soignés et relâchés, d’autres accueillis définitivement. Elle semble vraiment fière et ravie de pouvoir expliquer les actions de l’AWCC. Il y avait beaucoup de sincérité et d’enthousiasme dans ses propos, c’est pour cela que j’ai remis en question ma première impression. Cependant, je reste prudente car je n’ai eu aucune info sur la clinique, les réponses restant très évasives.

 

 

Envie d »être éco-volontaire en ALASKA ?

Si vous êtes étudiants (de préférence) vous pouvez postuler en tant que :

Stagiaire naturaliste destiné à sensibiliser les enfants

– Stagiaire dans le cadre d’études supérieures en biologie, zoologie, et vétérinaires

 
  • Différentes tâches possibles : soins aux animaux, programmes d’interprétation pour les visiteurs, entretien général du centre, et création de programmes éducatifs pour les élèves. En 2012, le premier logement pour stagiaire vient d’être construit (2 autres logements sont prévus)
  • Période de recrutement : Automne et Printemps
  • Préférence pour les étudiants de nationalité Américaine ou qui étudient aux États Unis
  • Durée : 12 semaines
  • Vous pouvez percevoir jusqu’à 800$ par mois, mais devrez fournir entre 40 et 50 heures de travail par semaine.
  • Logement fourni.
  • Compétences requises : communication, informatique, écriture. Forte motivation et productivité.
  • Localisation : 65 kilomètres au sud d’Anchorage, sur la commune de Girdwood.

 

CONTACT

Alaska Wildlife Conservation Center

Mile 79 Seward Highway – PO Box 949 – Girdwood, AK 99587

Téléphone: 907-783-2025

Email  info@alaskawildlife.org

FACEBOOK https://www.facebook.com/akwildlife

SITE INTERNET http://www.alaskawildlife.org/

 

Me contacter

Contact

Envie d'en savoir plus ?

Besoin de me contacter rapidement ?

N hesitez pas, je serais ravie de lire vos petits mots !