Denali National Park

Juil 16
P1020351 - Copie

Je pars en direction de Denali, magnifique parc naturel de l’, bien connu du fait qu’il symbolise, avec le Mont Mac Kinley,  le point culminant de l’Amérique du Nord. Je l’ai aperçu à plusieurs reprises déjà, malgré les nombreux nuages présents à l’année.

 

Je me remets d’une soirée mémorable, difficile à résumer. A l’auberge de jeunesse, en fin de journée, est arrivé un groupe de soldats américains en permission. D’abord un peu intimidée, on a fait connaissance (normal puisque de toute façon, on a partagé la même chambre) et c’était super intéressant. L’accent américain est définitivement plus dur que l’accent anglais mais on a bien plaisanté quand même. Certains sont affectés à Anchorage et d’autres à Fairbanks.

Moi, petite française toute minuscule à côté de ces immenses mecs ultra baraqués ? Ca a donné une soirée dans le petit village de Talkeetna, dans un bar typiquement saloon, avec un groupe de musiciens et une piste de danse enflammée d’autochtones. Entre swing, rock et country, j’ai passé les couloirs du temps direction les fifties ! C’est un samedi soir ordinaire ici, où toute la population (pourtant faible)  se retrouve dans ce petit bar à l’ambiance folle, où les mecs savent encore danser, les gens s’amuser, dans une bonne humeur totale. C’est donc un G.I. qui m’a fait réviser mes pas de swing et de rock à une allure démesurée. C’est totalement fou, non ?

Ils m’ont vraiment impressionné : polis, prévenant, hyper cultivés, très respectueux … Loin du cliché habituel. Cependant, c’était tout de même des vrais bonhommes : de toutes les soirées que j’ai pu faire, je n’ai jamais vu des personnes boire autant d’alcool en tenant aussi bien. Leurs shooters sont 2 à 3 fois plus gros que les nôtres, ce ne sont pas des rigolos. Il faut dire qu’il y avait matière avant que l’alcool fasse effet : ils sont tellement imposants ! Je suis contente de les avoir accompagnés à l’eau 🙂

Ce matin, encore un étonnement : en voulant aller prendre tous ensemble le breakfast dans le centre de Talkeetna, il suffit de rentrer dans l’unique café pour retrouver tous les habitants de la veille. C’est aussi joli qu’un décor de Walt Disney : le breakfast est servi dans un immense salon très cosy et chaleureux, si bien que cela donne l’impression d’être en famille ! Quelle communauté !

 

 DENALI NATIONAL PARK

(Si vous souhaitez des infos sur la logistique du parc, n’hésitez pas)

 

Ce parc d’une surface de 24 500 km² (équivalent à la région Poitou Charentes) est, comme promis, magnifique. Ici, pas sentiers, vous vadrouillez où bon vous semble. Une route accessible seulement aux bus permet d’aller au cœur du parc. Vous pouvez descendre et monter à tout moment. Autrement dit, vous avez le choix d’être seul au monde si vous le souhaitez.

Première journée : un soleil inouï, le Mont Mac Kinley clairement visible (parait-il que cela n’arrive en moyenne que 2 jours par mois) et beaucoup de marche. 6 heures de toundra dans les pattes, un peu d’escalade et beaucoup de crapahutage entre ruisseaux, boue et rochers, bref, une grande aire de jeu, j’ai adoré.

 
 

 

 

 

 

Seconde option sur laquelle tous les Rangers insistent : prendre le bus pour faire un grand tour, c’est là que vous verrez le plus de faune sauvage (c’est d’ailleurs écrit de manière insistante sur tous les documents). Je n’aime pas ce principe d’assistanat où l’on passe entre 6 et 11 heures (pour le plus grand tour) assis dans le bus. J’aime découvrir les choses par moi-même, c’est tellement plus excitant ! La faune sauvage se mérite, nous ne sommes pas à Disneyland ! C’est un concept américain … Inutile d’ajouter que les bus sont payants (progressivement selon la distance).

 
 

Le surlendemain, toujours un soleil incroyable. Alors que je marchais non loin de la route, une cycliste m’a interpellée pour me signaler la présence d’un ours à environ 500 mètres dans la direction que j’étais en train de prendre. C’est donc toute excitée et la trouille au ventre que je me suis avancée dans ce bush si hostile à mes gambettes. Lentement, tous les sens en alerte, je suis donc allée à sa rencontre. Sachant qu’il peut courir jusqu’à 50km/h, heureusement qu’il n’a pas décidé à ce moment là de piquer un sprint dans ma direction. A peine quelques minutes plus tard, c’est donc une masse dorée que je découvre à moitié cachée derrière un buisson. Vérification faite grâce à mes jumelles, c’est un grizzli mâle, costaud et nonchalant.

 A plusieurs reprises, il regardera droit dans ma direction, bonjour la montée d’adrénaline ! Je ne m’approcherai pas plus, ca aurait été inutile et stupide…

Quelques heures de marche plus tard, je découvre enfin, et par moi-même, un autre grizzli. Plus jeune et moins costaud, il semble faire des roulades sur le dos. Je prends plaisir à l’observer une vingtaine de minutes ; il est assez loin pour que je puisse me le permettre. Les heures suivantes, je verrai défiler élans et caribous, écureuils et assez loin, un aigle.

Le parc de Denali offre aussi, si vous êtes chanceux, la possibilité de voir des loups, des renards gris et roux, des lynx, … Par beau temps, c’est un endroit enchanteur, entre ruisseaux de montagne, végétation multicolore, oiseaux de toute sorte et faune sauvage omniprésente. Difficile de décrire ce que j’y ai vu. Les photos ne sont pas aussi parlantes que le ressenti sur place (manque de talent et de vrai matériel !) A ne surtout pas manquer !

 
Maintenant, direction le Nord, toujours le Nord, 160 kilomètres plus haut, à Fairbanks …
 
TOUTES LES PHOTOS ===> ICI <====

 

8 Commentaires sur “Denali National Park”

  1. Tes photos sont superbes !

    Audrey
    Juil 16, 2012
    • C’est la nature ici qui me permet d’avoir de jolis clichés, surement pas un talent quelconque 🙂

      Audrey
      Juil 17, 2012
  2. Sublime ! Quel coup d’envoi pour le premier billet « parc national » de ton blog… je sens que ça va être un vrai bonheur de suivre ton tour du monde, keep up the good work mate 😉

    Juil 17, 2012
    • Hé hé, merci ! Ca re-motive après une grosse galère ces jours ci avec wordpress …

      Audrey
      Juil 17, 2012
  3. Into the Wild ! Les paysages sont assez incroyables et la petite anecdote du bar sympa. Tu nous dis si tu croises Captain America la prochaine fois ?!

    Juil 19, 2012
    • J’ai croisé Capitaine COOK à Anchorage 🙂

      Audrey
      Juil 20, 2012
  4. De magnifiques photos qui font rêver et un style d’écriture très adapté ! Bonne continuation !

    Août 28, 2012
    • Merci beaucoup !

      Audrey
      Août 28, 2012

Laisser un commentaire


Me contacter

Contact

Envie d'en savoir plus ?

Besoin de me contacter rapidement ?

N hesitez pas, je serais ravie de lire vos petits mots !